Rencontre avec Nathalie (2) - Mes Nouvelles Erotiques

Rencontre avec Nathalie (2)

Si vous avez manqué ou décidez de relire la première partie, c’est par ici.

-Merci pour ce baiser. Dis-je tout bas. Mais tu ne sais même pas ce que c’est. Peut être que je t’ai offert une tomate pourrie…

Elle me regarde, fronce les sourcils et explose de rire.

-T’es bête. Me dit-elle en souriant.

Je m’approche d’elle en mettant ma main dans son dos.

-Oui, mais c’est pour ça que tu m’aimes tant. Lui répondé-je avec un joli sourire. Allez ouvre ton cadeau.

Elle s’assoit à côté de moi sur le lit en commençant à enlever le papier cadeau. C’est une petite boite assez fine rouge qui en ressort.

-Mais qu’est ce donc ? Demande-t-elle en ouvrant la boite.

En ouvrant la boite, elle reste sans mot, ne pouvant pas bouger. Elle reste assise, à contempler le contenu de la boite. Je m’en demande même si elle en fait pas trop, ou si elle va bien.

-Tu vas bien Nath ? Demandé-je inquiet ?

-Mais tu es fou ! Finit-elle par lâcher. Il est trop joli !

Elle sort le bracelet de son étui et le met à son poignet droit.

-Merci mon Amour ! Ajoute-t-elle. Et oui, je vais bien mais tu es fou. Voilà que j’ai chaud !

Je prends appui sur le lit pour me lever, mais elle s’agrippe à mon bras et m’embrasse longuement.

Fier de moi, je sors la bouteille du frigo avec les deux verres.

-Si t’as chaud, ce petit breuvage nous fera du bien. Rétorqué-je en me retournant.

-C’est une brillante idée ça ! S’exclame Nathalie.

Je verse la boisson alcoolisée, lui tends son verre, et l’embrasse avant que l’on trinque.

-A ce Week end Mon cœur ! Chuchote-t-elle à mon oreille.

J’en ressens un frisson qui me chauffe le cœur. Nous trinquons et elle m’embrasse à nouveau en mettant sa main libre sur ma joue, comme pour mettre un peu plus de douceur dans le baiser.

Avec tous ces baisers tendres et les câlins, je commence à avoir mon sexe qui gonfle.

J’ai une terrible envie de lui faire l’amour, mais, je veux pas qu’elle pense que je la veux que pour le sexe. Cette nana, j’en suis dingue.

Une fois nos verres finis, elle se lève et commence à ranger quelques affaires dans la salle de bain. Assis, je la contemple comme la huitième merveille du monde, avant d’ajouter.

-Mais que ces fesses sont belles. Ce sont les tiennes ? Lui demandé-je en souriant avec des yeux rieurs.

Elle se retourne seulement la tête pour que ses fesses restent en face de moi, puis se claque la fesse.

-Oui, ce sont les miennes. Tu as droit de les regarder. Mais pas que.

-Ah oui, et de les toucher aussi ? Dis-en je en haussant les sourcils.

Elle s’approche de moi en me montrant ses fesses.

Je rigole timidement, me gratte la tête avant d’ajouter.

-Elles sont jolies, mais qu’est ce que je suis censé faire là ?

Je la vois rigoler de dos par des petits sauts d’épaules. Elle retourne sa tête.

-Je t’ai dit, tu as le droit de les toucher.

Je reste con. Impossible de réfléchir. Ma main se dirige automatiquement sous sa jupe, comme si elle était attirée.

Les fesses de ma Nath sont douces, chaudes et sèches. Je sens l’élastique du string, mon sexe devient de plus en plus dur. Impossible qu’elle ne le voit pas.

J’en profite pour caresser l’intérieur de sa longue jambe droite, de sa fesse à son mollet musclé. Sa peau est tellement douce que je prends beaucoup de plaisir. Mes poils se dressent de ces doux moments assez intenses.

Elle frissonne. J’espère de plaisir me dis-je tout bas.

J’avoue que moi aussi, j’ai très chaud. J’ai encore cette sensation de sa douceur au bout de mes doigts. D’un coup, j’ai une folle envie de l’embrasser.

Je me lève, et la prends dans mes bras. Le câlin dure une grosse dizaine de secondes. Mes mains enveloppent son petits corps. Mes pouces font des petits arcs de cercle comme pour la caresser encore un peu.

-Je t’aime.

Je me surprends moi même lui dire au creux de son oreille. Elle me sert plus fort et m’embrasse dans le cou.

-Je t’aime. Me répond elle.

Je l’embrasse dans le cou, et nos lèvres rentrent en contact…

A suivre