Interview d'Adeline - Mes Nouvelles Erotiques

Bonjour Adeline et merci de ton temps pour ce petit interview de MesNouvellesErotiques.fr pour toi.

Alors, raconte moi ton parcours, d’où viens tu où habite tu (le département ou région si tu veux pas trop dire) qu’as tu fais avant de devenir Actrice pour films pour adultes ? Je suis originaire de la Suisse, où j’habitais et travaillais comme secrétaire/assistante de direction. Je tenais un blog, qui était très suivi, et je tournais des vidéos amateurs que je postais sur le site Jacquie et Michel TV. En 2014 alors que je travaillais pour le Parlement Suisse, un journaliste a découvert mes activités de libertine et d’amatrice x. Il a écrit un article incendiaire sur ma personne, qui a fait scandale en Suisse avec des répercussions dans le monde entier. Pour protéger ma famille, je me suis complètement retirée d’internet. J’ai arrêté toutes mes activités dans le porno amateur du jour au lendemain. Au printemps 2019 j’ai décidé de quitter la Suisse et mon nouvel emploi d’assistante de direction pour m’installer au sud de la France et retrouver la liberté de refaire ce que j’ai toujours aimé. Depuis, j’ai relancé mon blog, mes comptes de médias sociaux ainsi que de tourner pour des productions professionnelles. C’est une nouvelle découverte que je fais avant tout pour m’amuser, mais qui me plait énormément.

Interview d'Adeline

Interview d’Adeline Suite :

Dis-nous une expression qui te correspond bien. Vie tes rêves, ne rêve pas ta vie.

Quelles activités fais-tu alors ? Actuellement mon projet le plus important est la prochaine parution de mon livre, dans lequel je raconte comment j’ai vécu le scandale autour de mon histoire de 2014 ainsi que ma vie de libertine depuis que j’ai 20 ans. Le livre sortira en français en début d’année 2020, avant de sortir en allemand, ma langue maternelle. Je me suis également lancée dans les tatouages et j’aimerais bien me professionnaliser dans ce domaine. Sinon je m’occupe de mon blog et je voyage beaucoup pour mes tournages.

Qu’est ce que ça te procure d’être hardeuse ? Qu’est ce que ça t’apporte humainement parlant ? Pour moi, c’est avant tout une passion. J’adore le sexe et je prends vraiment mon plaisir pendant les scènes. J’ai découvert que j’aime aussi jouer la comédie avant la scène de sexe. C’est marrant à réaliser même si je ne sais pas si je suis vraiment douée 😉 Humainement le fait de rencontrer des personnes que je ne croiserais jamais dans ma vie, si je ne ferais pas ces tournages, est extrêmement intéressant et enrichissant. Je rencontre vraiment de belles personnes. C’est un autre monde que celui que j’ai connu au sein de l’administration Suisse. Un vrai choc des cultures, mais cela élargit l’horizon.

Interview d'Adeline

Comment en tu arrivée à être dans le X ? Grâce à mon blog et mes propres vidéos amateurs, j’avais fait connaissance avant l’affaire de 2014 de personnes dans le milieu X. À ce moment-là, mon engagement auprès du Parlement suisse m’empêchait de tourner pour des productions X. Mon retour cette année m’offre la liberté totale de répondre aux demandes et j’en profite. Je suis très heureuse de pouvoir tourner et ne regrette à aucun moment ma vie rangée en Suisse.

Quelle est le quotidien de tes journées ? En général, je me lève entre 8 et 9 heures et je commence par publier une image ou une petite vidéo sur mes comptes Twitter, Instagram et Facebook. Je réponds ensuite aux messages, j’écris mon blog, je traite et publie des photos et je m’occupe de la traduction de mon livre. Dans l’après-midi, je vais faire du sport, voir des ami/es, tatouer avant que le soir je retourne travailler sur l’ordinateur. Mes projets actuels me prennent énormément de temps devant l’écran.

Interview d'Adeline

Raconte-nous une anecdote coquine et drôle. Il y en a tellement, et surtout concernant mes premières rencontres libertines. J’en raconterai pleins dans mon livre, mais en voici une rigolote. On me demande souvent d’où vient mon nom « Lafouine ». Il y a 22 ans je venais de faire connaissance de mon mari, Vincent, et nous étions partants les deux pour faire des rencontres libertines. Internet en était à ces débuts et il fallait créer une adresse mail neutre pour faire nos premiers rendez-vous libertins. Assis sans inspiration devant l’ordinateur, un de nos deux chats passe devant nous. Il s’appelait Lafouine. Nous avons eu les deux la même idée, au même moment. Et si on prenait « Lafouine » comme nom pour notre boîte mail ? Depuis ce jour ce nom ne m’a plus quitté et je l’ai également adopté pour mes tournages. Petite remarque, le deuxième chat s’appelait Louis. 

Interview d'Adeline

Quel sport fais-tu ? Pas assez. Je marche souvent et énormément, car j’aime être en plein air et dans la nature, mais je pourrais faire plus. En Suisse je pratiquais intensivement l’équitation. J’ai le brevet fédéral d’écuyère et j’ai donné des cours d’équitation et de voltige équestre pendant de longues années.

Raconte nous ton premier tournage, et comment c’était ? Comme je publiais mes vidéos amateurs sur Jacquie et Michel TV, il était évident de tourner une fois pour eux. Michel lui-même m’a contacté. C’était en 2011, je crois. Il m’a organisé à cette occasion un des gangbangs les plus hards de ma vie. C’était le pur délire et j’ai pris un pied énorme. Beaucoup de gens se souviennent encore de cette scène. La deuxième scène, tournée le même jour, s’est faite à l’improviste avec Rick Angel, une scène très anale, avec fist, et il m’a même baisé le cul avec son … pied. C’était une journée inoubliable et qui reste encore gravée dans ma mémoire, surtout que l’intro du film fut tournée sur l’avenue des Champs-Elysées, bondée de monde.

On te reconnaît dans la rue ? Si oui, on te dit quoi ? Oui ça m’arrive. On m’aborde souvent pour me dire que la personne adore suivre mon blog ou pour faire un selfie. Très souvent on m’écrit seulement après m’avoir croisé à tel endroit, mais n’ayant pas eu le courage de me dire bonjour ou ne voulant juste pas me déranger parce que j’étais accompagnée. En tout cas ça me fait toujours plaisir sauf dernièrement quand quelqu’un m’a suivi dans les toilettes des femmes d’une brasserie parisienne. J’ai eu beaucoup de mal à m’en débarrasser et ça c’est plutôt désagréable.

Interview d'Adeline
@AdelineLafouine
#actrice #actriceX #sexy #sexe #brunette

Quels sont tes convictions tes combats ? Je suis une femme, qui assume une vie sexuelle libre et épanouie. Par contre je suis encore trop souvent traitée de « salope ». Les mecs que je croise dans le monde du porno, et qui ont une activité professionnelle « sérieuse » à côté du porno, ont rarement des problèmes vis-à-vis de leurs collègues de travails. Ils sont plutôt vu comme des héros qui impressionnent. Dans le même temps, une femme se fait immédiatement incendier et traiter de tous les noms, quand on apprend qu’elle mène une vie coquine en cachette. C’est bien dommage et en 2019, il faudrait que les regards changent. Un deuxième grand sujet qui me turlupine est la protection des animaux. Je ne comprends pas les filles qui portent encore de la fourrure, avec tous les faits horribles autour de la production que l’on connait aujourd’hui. Pour moi, cette ignorance est inadmissible. 

Une dernière particularité te concernant ? Je suis avant tout une femme qui s’assume, une libertine qui aime les plaisirs de la vie, une épicurienne, une maman poule très protectrice, une femme ordinaire, une épouse amoureuse de son homme depuis 22 ans, et tout ce que je fais c’est pour m’amuser. J’adore déconner, j’adore rire, et surtout de moi-même. Je ne me prends jamais trop au sérieux. Je peux être un vrai clown. Et concernant mes pratiques sexuelles, je suis une vraie hardeuse très portée sur l’anal …

Mon twitter : @AdelineLafouine (Adeline Lafouine official)

Mon Facebook : Adeline Lafouine

mon Insta : adelinelafouine_official

Mon blog: adelinelafouine.com

Comments are closed.