Une rencontre dans le train 4 - Mes Nouvelles Erotiques

Une rencontre dans le train 4 : Si vous avez manqué le tout début de cette nouvelle érotique, c’est par ici :

Sa bouche vient frôler mon oreille et y déposer un baiser. Sa langue titille mon lobe. Comment ce simple attouchement peut-il me mettre dans un tel émoi ? Tout en descendant ses lèves le long de mon cou, ses mains redescendent et empoignent ma poitrine. Ses doigts frôlent mes tétons, déjà dressés par l’excitation. Je ne peux retenir mon souffle, devenu rauque par l’envie.

Me pressant contre lui, je sens son membre se presser, dur et fier, contre mes fesses, me rendant folle. Je ne peux m’empêcher de frotter mes fesses contre lui. J’ai envie de le toucher, le caresser, sentir ses fesses dans mes mains, son torse contre ma poitrine.

Je me retourne et lui fais face, levant mon visage vers lui. Ses yeux reflètent tout le désir qu’il ressent et ça m’excite. Cela fait tellement longtemps qu’on ne m’a pas regardé ainsi que ça ne fait que décupler mes sensations. Je regarde ses lèvres que je meurs d’envie de sentir partout sur moi.

Semblant comprendre mon envie, Bastian se penche vers moi et pose avec beaucoup de douceur ses lèvres sur mon front. Il dépose de petits baisers sur mes paupières, le bout de mon nez et approche dangereusement de ma bouche, s’attardant, jouant avec mes nerfs.

— Si tu savais comme j’ai envie de t’embrasser depuis que je t’ai vue assise dans ce train.

Sa voix qui me murmure ces mots me rend dingue. Je n’arrive pas à parler, alors je transmets dans mon regard tout le désir que je ressens à cet instant. Cela lui suffit pour enfin m’embrasser, d’abord timidement puis plus férocement, prenant possession de ma bouche avec ardeur. Sa langue vient titiller la mienne, laquelle répond avec autant de passion que lui.

Je passe mes mains dans ses cheveux et l’attire à moi. Ses bras m’enserrent et me serrent contre lui, me plaquant contre la baie vitrée. Je suis coincée dans l’étau de ses bras, me perdant dans ce baiser possessif qui me rend folle.

Je me détache de lui, la respiration hachée et lève mon regard vers lui. Ses yeux sont fixés sur moi et je le surprends à me détailler. Ses mains enserrent mon visage et le caressent en douceur. Un sourire se dessine sur sa bouche.

— Et si tu éteignais le feu, que l’on puisse manger et après…

— Après quoi ?

— Après, je te mange toi, en dessert.

Je le regarde et me mets à rire devant sa réplique. Éteignant le feu, je sers les lardons dans la salade pendant qu’il sort tout le nécessaire sur la table pour que nous puissions manger. Pendant le repas, nous continuons à échanger et il me parle du dernier article qu’il doit écrire. Je lui pose plein de questions, tant j’apprécie de l’entendre parler de son métier.

Nous débarrassons la table et prenons un café pour achever ce délicieux déjeuner. Se levant, Bastian contourne la table et vient se placer derrière moi, faisant tourner mon siège. Reprenant mes lèvres d’un baiser fougueux, je m’abandonne à cette irrésistible envie qui ne m’avait pas quittée depuis le début du repas.

Je me sens soulevée et, mettant ses mains sous mes fesses, il me prend dans ses bras. Je me sens emportée vers la table du salon sur laquelle je me retrouve assise, Bastian installé entre mes jambes et continuant à me dévorer la bouche. Mes mains agrippent frénétiquement son t-shirt, le faisant passer par-dessus sa tête.

Je romps notre baiser pour venir embrasser son torse et caresser son dos dessiné à la perfection. Ses mains se glissent sous mon top et remontent le long de ma colonne vertébrale, me faisant frissonner. Mon haut suit le même chemin que son t-shirt, suivi de près par mon soutien-gorge, permettant à Bastian de pouvoir enfin caresser ma poitrine.

Mon Dieu, je suis seins nus devant un autre homme que le mien et j’adore ça. Sa langue titille mes tétons pendant que sa main gauche les caresse, la droite glissée dans mon dos afin de me tenir contre lui. Le désir enfle, il faut dire que je suis très sensible de la poitrine et rien que de sentir sa langue et ses mains dessus me fait décoller.

Une rencontre dans le train 4

Ma boutique : www.mesnouvelleserotiques.fr/boutique

Comments are closed.