Une rencontre dans le train 6 - Mes Nouvelles Erotiques

Une rencontre dans le train

Si vous avez raté le début de l’histoire c’est par ici :

Bastian me relève les hanches et m’installe comme il le souhaite. Sa bouche parcourt mon dos et ses mains attrapent mes seins d’un geste possessif, titillant mes tétons durcis par l’excitation.

Je ne peux m’empêcher de me frotter contre lui et je sens une petite fessée claquer sur mes fesses.

— Humm Liz, te voir dans cette position m’excite encore plus.

Je reste là, les fesses en l’air, totalement dépendante de son bon vouloir, dans l’attente de sentir enfin sa queue reprendre possession de mon sexe, humide et tout palpitant. Je veux jouir, j’en ai trop besoin.

— Je sens ton envie. Dis-moi ce que tu veux.

Je tourne la tête sur le côté et le regarde dans les yeux.

Je veux te sentir en moi, maintenant, s’il te plaît.

Bastian me regarde, un sourire malicieux sur les lèvres. Je sens sa queue au bord de mes lèvres, jouer encore une fois avec moi et, sans prévenir s’enfonce puissamment en moi. Le souffle court, je halète de plaisir, le corps malmené par les coups de reins que me donne Bastian.

Me tenant fermement mes hanches, il me baise avec une force décuplée par le plaisir. De la main droite, je me caresse le clito, folle de désir pour cet homme et ce que je vis. Je sens qu’il prend mes cheveux et les tenir fermement dans sa main. J’adore, je suis aux anges d’être prise ainsi. Sa main gauche me donne de petites claques qui me font pousser des cris.

Le plaisir monte de plus en plus, enfle telle une vague s’apprêtant à se briser sur la plage. Je me caresse de plus en plus, je sens que je vais jouir et me laisse aller à ce plaisir intense et brut. Bastian le ressent et accélère encore plus le mouvement puis se contracte, sortant sa queue pour finir sur mon dos. Je sens la chaleur de sa semence couler dans le creux de mes reins.

Mes genoux tremblent et je me sens glisser sur le ventre, Bastian me rattrape et me colle contre lui. Je tente de le repousser, vu ce qui coule de mon dos, mais il n’en a que faire et me prend dans ses bras.

— Ne bouge pas, j’ai envie de te sentir contre moi, viens.

Nous nous écroulons tous les deux sur le canapé, en sueur, tentant de retrouver une respiration plus calme. Le silence s’installe entre nous et je ferme les yeux, de bonheur. Bastian me caresse le bras avec douceur et m’embrasse dans le cou. Je suis apaisée.

Nous restons allongés ainsi, côte à côte, pendant plusieurs minutes, puis Bastian me propose de boire quelque chose. Se levant, je ne peux m’empêcher de le détailler. Son corps est beau à mes yeux. Fin, mais musclé, je devine cette puissance sous-jacente, ressentie pendant l’amour. Ses fesses portent mes traces de griffure, ce qui me procure un certain plaisir pervers, je le reconnais.

Revenant vers moi, Bastian surprend mon regard et me sourit.

— Tu admires ton œuvre mon cœur ?

— Je suis désolée, je ne pensais pas avoir fait de telles marques sur tes fesses.

— Ne le sois pas, j’aime bien avoir les traces de ton désir sur moi.

Avec un clin d’œil, il me donne mon thé et s’installe à côté de moi, me faisant basculer sur ses genoux. Pas très pratique pour boire ma tasse, mais j’avoue que je n’ai pas envie de bouger. Je sens sa main tracer des cercles dans le bas de mon dos et j’apprécie cette attention.

Bastian prend mon menton et tourne mon visage vers le sien. Son baiser est profond, possessif. Il m’embrasse et me marque, à sa façon. Ses mains encadrent mon visage et je le sens m’absorber. Dieu que j’aime l’embrasser.

Si vous avez aimé ‘Une rencontre dans le train 6’ n’oubliez pas de me le faire savoir en me suivant sur les réseaux sociaux :

https://www.facebook.com/MesNouvelleserotiques

https://www.instagram.com/mesnouvelleserotiques.fr

Et ma boutique : www.mesnouvelleserotiques.fr/boutique

Comments are closed.